Monolith/Mythic Games explosent les portes du panthéon de KS

mythicBattle_TheyDidIt

ILS L’ONT FAIT!

theydidit

Le 1er novembre 2016, Monolith – l’éditeur du très impressionnant Conan et Mythic Games – une nouvelle structure fondée pour s’occuper du projet Mythic Battle – Pantheon (MBP) se lançaient dans une nouvelle aventure, un nouveau projet fou qui allait dépasser toutes les attentes…

Pendant 30 jours, Léonidas « Léo » Vesperini – le très dynamique Directeur artistique et grand Moulélé de Communication du projet MBP allait orchestrer avec toute l’équipe de Mythic Games une campagne aussi intense que riche en émotion.

Fort de l’expérience acquise à la poigne avec le projet Conan ($3’000’000), Monolith/Mythic Games ont pris le taureau par les cornes en appliquant scrupuleusement les principaux enseignements de cette première belle réussite à ce nouveau projet.

mythic_BattleDans la foulée, on pourra notamment relever que les règles du jeu étaient rédigées et accessibles dans une version bêta (ils le sont d’ailleurs toujours) certifiées fonctionnelles puisque le jeu aura été joué plus d’un millier de fois au préalable et continu encore aujourd’hui d’être joué de par la France et à l’étranger à travers le « Mythic Tour » au cours duquel, plus de 2500 joueurs différents auront eu la chance de se frotter au jeu! Notez que ce chiffre exclu de surcroît les tests internes à Mythic Games…

Des artistes de classe galactique ont contribués à créer un cadre visuel solide pour MBP, permettant ainsi aux contributeurs de mieux appréhender la vision de l’équipe et de s’en faire une idée la plus juste possible.

Un autre « smart-move » de Monolithe concerne également l’embauche d’un directeur de production expérimenté, dans l’idée de préparer la production physique bien en amont du projet. Dans la mesure ou l’équipe a décidé de poursuivre sa collaboration avec la même usine, les bonnes relations de confiance déjà existantes permettront également de réduire drastiquement les chances de mauvaises surprises lors de la phase de production.

Une des conséquence directe de cette phase de préparation supplémentaire est notamment la création physique d’échantillon de figurines que l’équipe aura pu présenter tout au long de la campagne. Il ne s’agissait en effet pas d’impression 3D, de testes résines ou de la 3D sauce Photoshop – mais bel et bien des premiers essais de tirages de moules de production réels. Toutes les figurines présentées dans la boite de base avaient toutes déjà atteint ce stade de production, laissant libre cours à Mythic Games d’affiner les détails…

“L’expérience de chacun est le trésor de tous.” [Gérard de Nerval]

Dès le lancement de la campagne, il m’est très rapidement apparu que la campagne de Mythic Battle- Pantheon était en train de se présélectionner sur la même voie du succès que son illustre prédécesseur. Mais le suspense resta palpable tout au long des 30 jours – non pas parce les contributeurs commençaient à ralentir le pas au bout de quelques jours (comme cela arrive souvent), ou que les $80’000 cible ne pourraient être atteint – bien au contraire, mais bien parce Léo et son équipe allaient essaimer une pléthore impressionnante de matériel à en faire pâlir un possesseur de King Pledge de Conan (ce que je suis également). Les figurines plus magnifiques les unes que les autres, le design, la finition, l’emballage graphique, tout était soigné aux petits oignons donnant régulièrement une impulsion assez tonique pour maintenir l’attention des contributeurs déjà acquis à la cause, mais aussi et surtout capter l’attention de nouveaux arrivants, ‘amenant régulièrement des masses d’eau au moulin… 

Le 1er décembre 2016 aux alentours de 21h, plus de 2000 personnes étaient réunies en live avec Léo, Benoit et une partie de l’équipe pour sabrer le champagne et partager dans la joie et la bonne humeur ce succès aussi fantastique que mérité. Une session de Questions/Réponses fut pour le coup organisée à la suite de ces festivités au cours de laquelle Léo annonça 2 dernières surprises aux contributeurs; à savoir, l’inclusion de la figurine de Python dans la boite de base bien que le stretch goal de 2’700’000 n’ait pas tout à fait été atteint, mais aussi la Pandora Box, une boite avec son thermoformage de compétition permettant d’accueillir la totalité des stretch goals acquis tout au long de la campagne.

Bref.

En ce qui me concerne, j’ai beaucoup apprécié participer à cette campagne et je peux sans trop d’hésitations placer cette dernière dans le « panthéon » (il est beau celui-là!) des campagnes Kickstarter qui m’aient été données de participer. En paraphrasant Léo au cours des 20 dernières minutes de la campagne à l’annonce de chaque nouvelle contribution: « It’s a nice place to be! »

Yes Leo – It was a bloody nice place to be 🙂
 

Nulle doute que l’équipe de Monolith/Mythic Battle va d’abord commencer à dormir quelques jours sur ses 2 oreilles – histoire de récupérer la quintal d’énergie consumé au cours des derniers mois et spécialement au cours des derniers 30 jours, avant de se lever, de retrousser leurs manches pour repartir de plus belle. Car leur plus grand défi s’avère à présent être devant eux et ce dernier est indéniablement de taille! Il est d’ailleurs marqué d’une grosse croix rouge dans le calendrier de 13’635 contributeurs: Décembre 2017. C’est la date que Monolith/Mythic Games ont avancés pour la distribution du jeu. Nulles doutes que certains auront les yeux rivés sur leur sablier…

Monolith/Mythic Games signent avec ce succès une fantastique fin d’année 2016 et une année 2017 qui s’annonce déjà pleine de promesses. C’est finalement tout ce que l’on peut leur souhaiter!

Et comme dirait Chuck…

chuck_Welldone

Ce contenu a été publié dans Brèves, Financement Participatif, Kickstarter, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.