Star Wars Destiny – La Force est grande dans tes dés..

SnapShot_SWDestiny

Kezako?

Star Wars Destiny est un jeu de cartes à collectionner (JCC) d’affrontement créé par Corey Konieczka et Lukas Litzsinger et illustré par une pléthore de talentueux artistes. Sorti le 21 novembre 2016, le jeu est édité par Fantasy Flight Games et conçu pour 2 joueurs dès 10 ans pour une durée de jeu de 30 minutes.

XenoSW_LaunchDay

Le 21 novembre 2016, je fus convié à la boutique Xenomorphe à Genève par son sémillant gérant Maxence Dumontet pour participer à une journée spéciale dédiée au lancement du nouveau jeu de la franchise Star Wars sobrement appelé « Star Wars Destiny« ; une invitation que je ne pouvais tout simplement pas refuser. Bon nombre d’entre nous attendaient avec impatience ce nouveau titre depuis que FFG avait annoncé sa sortie; en ce bon vieux 21 novembre, notre patience allait enfin être récompensée et je pourrais enfin peut-être répondre à la question existentielle qui me taraudait depuis un moment. A savoir…

SW Destiny… De la balle ou de la daube?

La réponse est dans cet article…

Mais reprenons depuis le début.

Le pitch à la sauce Meeple galactique? 

Il y a franchement récemment, dans une galaxie lointaine, très très…

Voilà.

Enfin bref.

Dans Star Wars Destiny (SWD), les joueurs vont s’emparer des clés du récit, réécrire l’histoire à leur convenance et décider du Destin de la galaxie (Destin… Destiny… pas trop compliquée celle-là…).

Pour ce faire, 2 joueurs vont se livrer un duel épique, dans le but sera de réussir à éliminer en premier les personnages de l’adversaire. Dans SWD, les joueurs vont définir leurs actions par le biais de dés d’actions associés à chaque personnage et à certaines cartes qu’ils pourront combiner pour permettre de prodiguer des améliorations sur ces derniers mais aussi par des cartes liées à la faction de ces personnages (Heros, Neutres et Gros Vilains). Par ailleurs, les joueurs pourront inclurent des personnages de toute les époques, avec la seule restriction que Vilains et Héros devront rester adversaires. Vindicatif jusqu’au bout de la nuit… Ainsi, pourrait-on tout à fait imaginer joindre Padmé Amidoudaditralala de Naboo aux côtés de Rey Sébolaforss pour combattre le Comte Dooku et Kylo Biactol Ren.

Le Matériel

Lors du lancement du jeu, ce dernier était composé de deux decks de base: un deck Héroique avec Rey et Finn comme personnages principaux et un deck Sombre/Vilain avec Kylo Ren accompagné de son Stormtrooper de service. Chacun de ces decks étaient fournis avec neuf dés de différentes couleurs, des jetons en carton épais représentant des blessures (1/3), des ressources pécunière, des éléments de protection ainsi que 24 cartes. Des boites de boosters appelé les « Awakenings boosters » contenant chacun un dé et cinq cartes viendront s’ajouter à ces derniers à partir du 1er décembre.

Le tout est évidemment d’excellente facture comme d’habitude avec FFG. 

Star-Wars-Destiny_Materiel

Thème du jeu et illustrations

 Le thême est évidemment excellement développé dans SWD et les illustrations magnifiques. Pour peu que l’on soit un peu fan de l’Univers de Georges Lucas (ce qui est un tantinet mon cas – j’avoue), on en prend plein les mirettes et on en redemande! De plus, les informations représentées sur les cartes sont parfaitement compréhensibles et judicieusement localisés et les dés sont aisés à reconnaître (pour être associés avec leurs cartes respectives). Certes la tournure de certaines phrases ou l’utilisation de certains mots pourront porter quelque peu à confusion, mais c’est un problème mineur répandu de surcroît parmi les jeux de cartes à collectionner qui n’handicape en rien la prise en main de SWD.

SWD_Matos

Comment qu’on joue dit?

Les auteurs ont probablement eu recours à la Force car peu de jeux peuvent se targuer d’être aussi dynamique et bénéficier de règles aussi claires tout en étant relativement simple à prendre en main. Le feuillet de règles du jeu est tout au plus équivalent à une page et demie A4 imprimée recto-verso. On sent que l’équipe de développement s’est donnée les moyens pour être certains que SWD serait accessible à tous et toutes – pas uniquement aux habitués de JCE/JCC qui se sentiront évidemment comme à la maison…

Mais penchons nous sur le kezako-que-ça-fonctionne-comment…

Je précise toutefois que ma présentation se limitera au jeu avec les decks de base, n’ayant pas encore eu l’occasion de me prêter à l’exercice du deck-building et souhaitant rédiger un article spécifiquement pour cette partie…  

SWD_CarteExpliqueePour commencer, avant de parler mise en place et règles du jeu, quelques explications de base sont nécessaires quant au matériel et aux indications importantes à comprendre pour jouer.

Chaque personnage de SWD possède un dés à 6 faces qui lui est spécifiquement attribué et qui détermine le type d’actions qu’il pourra potentiellement entreprendre soutenus par une série de symboles qui seront également illustrés sur la carte du personnage. Ces dés d’action sont systématiquement d’une couleur spécifique et différents d’un personnage à un autre. De plus, les faces du dés seront pourvues d’une illustration proche de celles des cartes auxquelles ils sont associées, dans l’optique de pouvoir les identifier plus rapidement.

Chaque carte et donc chaque dés du jeu seront spécifiquement d’une couleur. Les cartes/dés de couleur bleu (tels que celui de Rey) représenteront la Force, les rouge représenteront le commandement, les jaunes représenteront les gredins et les gris tout le reste.

Chaque carte de personnage possédera également les mêmes spécifités visuelles. A savoir, un chiffre en haut à droite de la carte indiquant le nombre de points de vie que l’adversaire devra ramener à 0 pour battre le personnage, une capacité spéciale propre au personnage indiquée sous l’illustration de ce dernier, soit liée explicitement à une face du dés, soit déterminée comme une application immédiate – comme c’est notamment le cas pour le personnage de Rey ci-dessus, qui pourra par exemple jouer une action supplémentaire si une amélioration (upgrade) est posée sur le personnage. La carte liste également les symboles du dés du personnage, permettant au joueur de se rappeler les différentes actions possibles en un clin d’œil. Au bas de la carte, une mention quand à la faction du personnage permettra de notifier si ce dernier est d’alliance héroique (Hero/les gentils), neutre (utilisable par les 2 factions) ou Maléfique (Vilains/les Bad guys). C’est une information d’importance puisqu’il est interdit de mélanger les factions Héroique et Maléfique. Pour finir, les valeurs (X/Y) indiquées au bas gauche de la carte permettront à ceux qui se lanceront dans la construction de deck de déterminer s’ils souhaitent jouer le personnage avec un seul dés pour un coût de X ou avec 2 dés pour un coût de Y.

Dans SWD, il y a 3 type de cartes en plus des cartes personnages.

  • Les cartes d’événement (Event)
  • Les cartes d’améliorations associées à un dés (Upgrade)
  • Les carte de support associées à un dés (Support)
Les cartes d’événement peuvent être jouées à son tour ou selon les spécificités indiquées sur la carte. Certaines nécessitent de dépenser des ressources (Argent) pour être jouées, d’autres sont gratuites. Le coût des cartes est toujours indiqué en haut à gauche de ces dernières. Une fois jouée, ces dernières sont posées dans la pile de défausse du joueur.
 
AW_events
  
Les cartes d’améliorations doivent être rattachées à un personnage que vous contrôlez. Ces cartes permettent d’associer de nouvelles compétences à votre personnage déterminées par le dés et souvent par une capacité spéciale comme pour la carte FORCE CHOKE ci-dessous. Une fois associée, le joueur pourra désormais jouer avec les dés de son personnage et celui de l’amélioration. Vous noterez que le coût des cartes sont toujours indiqués en haut à gauche et qu’elles sont très proches en terme de design des cartes personnages. Il est également important de spécifier que les personnages ne peuvent pas posséder plus de 3 améliorations. Si votre personnage a atteint cette limite, mais que vous désirez remplacer une des améliorations déjà associée à votre personnage par une autre, vous pouvez décider de défausser la dite amélioration et ne payer que la différence de coût entre l’amélioration défaussée et la nouvelle que vous désirez associer.
 
Les cartes de support ne sont pas directement rattachées au personnage puisqu’il n’est pas question d’en améliorer les compétences mais de lui venir en renfort en parallèle. Les cartes de Support se jouent toutefois techniquement de la même manière que les améliorations. Vous devez payer le coût de ces dernières pour les faire entrer en jeu, puis simplement les poser à côté du personnage. Au même titre que les cartes d’amélioration, les cartes de support entrent en jeu avec un nouveau dès et de nouvelles capacités désormais à disposition du joueur comme l’exemple ci-dessous du Millenium Falcon.
 
Cards
 
Il existe une quatrième variante de carte qui sera partagée par les 2 joueurs et posée au centre de la table en début de partie: le champ de bataille (Battlefield). Le champ de Bataille est une carte spéciale qui peut être acquise une fois par tour par l’un des deux joueurs lorsque ce dernier a décidé qu’il ne souhaite plus jouer d’action avec ses cartes en main ou ses dés d’action. La revendication du champ de bataille permet au joueur d’appliquer le pouvoir de ce dernier et de prendre l’initiative sur le prochain tour. Cependant, le tour s’arrête pour lui. Il devra attendre que son adversaire ait procédé à toutes les actions qu’il souhaiterait encore jouer.
 
SW_Claim 

Avant de passer aux règles du jeu, il me reste 2 bricoles à couvrir qui vous permettront de mieux appréhender la suite des opérations. A commencer par les jetons (Tokens). Il existe 3 type de jetons dans SWD que vous serez amené à manipuler tout au long du jeu:

  • Les jetons de dommages (Damage)
  • Les jetons de protection (Shields)
  • Les jetons de ressources (Ressources)
A chaque fois que vos personnages subiront des blessures, il vous faudra indiquer ces dernières en posant un nombre de jetons de dégâts correspondant sur le personnage. Les dégâts sont immuables. Une fois posés, ils ne peuvent plus être retirés, même si des jetons de protection sont placés sur le personnage par la suite.
 
Les jetons de protection permettent en quelque sorte d’offrir un point de vie supplémentaire (un point par jeton). Si le personnage subit des dégâts suite à une attaque, ce sont les jetons de protection qui absorberont les dégâts en premier lieu; on retirera ses jetons de protection avant de poser des jetons de blessures si nécessaire. Exemple: Lors d’un tour, Rey se prend 3 dégâts de Kylo Ren suite à une attaque de blaster. Rey possède 2 jetons de protection. On retirera les 2 jetons que l’on soustraira au nombre total de dégâts appliqués lors de cette attaque pour déterminer le nombre de dégât que Rey devra finalement encaisser. 3-2=1. Rey ne se prendra finalement que 1 jeton de dégât et le joueur qui contrôle ce personnage devra poser un jeton sur sa carte.
 
Les jetons de ressources représentent l’argent que les joueurs pourront dépenser tout au long de la partie notamment pour poser/jouer des cartes (évènement, amélioration et support). Au début de chaque tour, les joueurs recevront 2 ressources. Certaines cartes / dés permettent également de gagner des ressources supplémentaires.
 
 
SW_ressources 

Pour finir, SWD fait usage d’une certaine quantité de symboles qu’il vous faudra appréhender pour pouvoir jouer. Autant vous rassurez toute de suite, ces derniers sont relativement logiques et assez simple à mémoriser. Accrochez-vous à vos slips:

MeleeDommage de Mêlée (Melee Damage)
Infliger des dégâts de mêlée à l’un des personnages de votre adversaire.

RengedDégâts à distance (Ranged Damage)
Infliger des dégâts à distance à l’un des personnages de votre adversaire.

ShieldBouclier (Shield)
Accorder des jetons de protection à l’un de vos personnages.

RessourcesRessource (Resource)
Obtenez autant de ressources

DiscardDéfausser (Discard)
Obliger votre adversaire à se défausser d’un nombre égal de cartes de sa main.

TroublerTroubler (Disrupt)
Obliger votre adversaire à perdre une quantité égale de ressources.

ConcentrerConcentrer (Focus)
Tournez un nombre de dés sur la face de votre choix.

SpecialSpécial (Special)
Aptitude spéciale indiquée sur la carte correspondante.

VideVide (Blank)
Ne produit aucun effet.

Maintenant que nous avons fait le tour des détails, voyons comment jouer…

Bon… On joue ou bien?

SW_DerrickChaque joueur va prendre un deck de faction en prenant garde de bien prendre une faction opposée à celle de votre adversaire. Placez ensuite vos personnages ainsi que leur dés respectifs devant vous; Rey et Finn pour la faction héroïque et Kylo Ren et un Stormtrooper pour le côté maléfique. Écartez ensuite le/les champs de bataille ainsi que les cartes de références des symboles et actions.

Il devrait vous rester 20 cartes en main. Mélangez ces dernières pour former la pioche que vous poserez à côté de vos personnages. Piochez ensuite 5 cartes. Si les cartes que vous venez de piocher ne vous conviennent pas, remettez le nombre de cartes votre choix dans la pioche avant d’en re-piocher un nombre équivalent. Pensez alors à remélanger les cartes.

Vous devriez à présent avoir 5 cartes en main.

Après avoir préparé les jetons à proximité, chaque joueur obtiendra 2 ressources.

Il va a présent s’agir de définir quel joueur prendra l’initiative et déterminera le champ de bataille qui sera mis en jeu. Pour ce faire, chaque joueur fait un jet de dés avec les dés d’action de ses personnages. Additionnez les chiffres imprimés en blanc sur les dés (incluant les chiffres précédés d’un signe (+/-). Le meilleur résultat prendra l’initiative, débutera la partie et choisira le champ de bataille. L’autre joueur disposera de 2 jetons de protection qu’il placera sur le/les personnage(s) de son choix.

La partie peut à présent commencer.

SWD_Dice  

Comme indiqué précédemment, le but du jeu est de réussir à réduire les points de vie des personnages de votre adversaire à 0. Mais il existe une autre façon de remporter la victoire sur laquelle nous reviendrons un peu plus tard.

La partie va se dérouler au tour par tour; chaque adversaire procèdera à l’une des actions possibles (à son tour) jusqu’à ce que l’un d’eux décide de revendiquer le champ de bataille.

Les actions possibles sont:

  • Jouer une carte de sa main
  • Activer un personnage ou un support
  • Résoudre ses dés d’action
  • Défausser une carte de sa main pour relancer un dés (pas encore résolu) de votre choix
  • Utiliser une carte action
  • Passer
  • Réclamer le champ de bataille

Jouer une carte de sa main consistera simplement à poser une carte évènement, amélioration ou support devant soit en payant le coût si nécessaire. Je rappelle que les cartes évènements sont défaussées après avoir été jouées.

Activer un personnage ou un support consistera à « taper » son personnage (ou un support) pour indiquer qu’il a été utilisé (soit placer la carte horizonthalement) et lancer les dés d’action. Placez ensuite ces dés devant la carte correspondante. Vous venez de déterminer les actions que ce personnage/support pourra faire lors d’un prochain tour. Un personnage/support peu soit être « près » (Ready) en position verticale, soit être « tapé/épuisé » (exhausted) en position horizontale. Certaines cartes requièrent en effet l’un de ces états pour être jouée…

Résoudre ses dés d’action est la suite logique de la phase précédente. A savoir l’application des actions déterminées précédemment. Notez que vous pouvez combinez les effets des actions par symbole. En effet, si les dés de vos personnages/supports affichent par exemple le symbole des ressources, vous pouvez tout à fait les résoudre simultanément. C’est même suggéré…


Défausser une carte de sa main pour relancer un dés vous permettra d’essayer de corriger le tir si l’un de vos jets de dés ne devait pas vous convenir. Notez que vous ne pourrez que relancer des dés n’ayant pas encore été résolus.

Utiliser une carte action consistera à appliquer les effets d’une de vos cartes support ou personnage posée devant vous possédant une capacité spécifique indiquée avec le terme « Action ».

Passer consistera à ne rien faire pendant un tour sans pour autant réclamer le champ de bataille. Si l’adversaire passe également, le tour s’arrête et on procédera à la phase de maintenance (Upkeep).

Revendiquer le champ de bataille mettra un terme à votre tour mais vous permettra d’appliquer les effets de ce dernier tout en vous assurant l’initiative du tour suivant.

SW_naturalAffinity

La Phase de maintenance intervient soit lorsque les 2 joueurs ont passés consécutivement lors de leur tour, soit lorsque l’un des joueurs à réclamer le champ de bataille et que son adversaire ne souhaite plus jouer d’action. On reposera alors (si nécessaire) le champ de bataille entre les joueurs, puis on redressera verticalement tous les personnages et supports ayant été « tapé/épuisé » lors du tour précédent. Chaque joueur obtiendra à nouveau 2 ressources puis aura la possibilité de défausser autant de cartes qu’il le souhaite avant de compléter sa main à 5 cartes. Le joueur qui aura revendiqué le champ de batailler démarrera un nouveau tour et ainsi de suite jusqu’à ce que l’un des joueurs remporte la victoire.

Conditions de victoire

Comme indiqué un peu plus haut dans cet article, si un joueur arrive à réduire les points de vie des personnages de son adversaire à 0, il remportera la partie. Il subsiste toutefois une autre condition de victoire qui est tout à fait envisageable. A savoir que si un joueur se retrouve sans carte dans la main et qu’il ne lui est plus possible de piocher durant son tour, c’est son adversaire qui remportera la partie. Si les 2 joueurs se retrouvent dans la même situation, c’est celui qui contrôlera le champ de bataille qui sera considéré comme vainqueur. Alea fortido est…

SW_Vader

 

Une vidéo plus que des mots…

Le Team Covenant est une équipe de passionnés super-sympa persuadée que le jeu de société est un outil favorisant considérablement l’interaction sociale, la croissance intellectuelle et l’appréciation de du contact humain. Leur but est très clair: améliorer continuellement l’industrie du jeu afin que l’expérience ludique soit la plus agréable, la plus accessible et surtout la plus significative pour tout un chacun. En plus des activités liées à leur site web, ils gèrent notamment une chaîne Youtube sur laquelle ils postent régulièrement des tutoriaux pour les jeux qu’ils ont appréciés et qu’ils souhaitent vous présenter. C’est ainsi que l’équipe à posté une série de vidéos liées à SWD que je vous encourage vivement à découvrir…


(©2016, Team Covenant)
 
 
Verdict votre honneur?
 
De la daube! C’est nul – tout pourri – beurk…

Ouai bon, je déconne… Venant de moi, ce n’était de toutes façons pas crédible pour un sous…

Bref.

C’est topissime! Vraiment… Sans aucune flagornerie… Et pourtant je suis déjà bon client dans la mesure où j’ai une tendresse toute particulière pour l’Univers de Georges Lucas. Mais non… C’est vraiment sympa! 

Star Wars Destiny est une belle réussite. C’est un jeu très dynamique dont les règles simples et claires facilitent grandement l’accessibilité. Les symboles sont parfaitement compréhensibles et nécessite tout au plus 2 ou 3 parties pour être totalement maîtrisés. En sus, des règles de création de deck tout aussi simples permettront aux joueurs qui le souhaitent de passer à la vitesse supérieur en créant leur propre variante – et le jeu laisse énormément d’espace à l’exploitation des cartes, combinaisons et autres variations sur le même thême pour s’octroyer la victoire.

La Force semble continuer à être avec FFG puisque ces derniers réussissent le tour de Force (si c’est pas du jeu de mot de Killer ça!) de réinventer un nouveau jeu sous licence Star Wars que certains pensaient déjà surexploitée jusqu’à la lie, en y insufflant un dynamisme et une originalité manifeste bien que reprenant sans vergogne des ingrédients qui ont fait le succès d’autres jeux de cartes à collectionner par le passé. Mais qui s’en soucie finalement… Pas moi.

Certes, Star Wars Destiny est estampillé « Jeu de cartes à collectionner »; ce qui en effrayera assurément plus d’un – ce qui m’inclus dans le lot… Mais le nombre de cartes de cette première fournée n’est pas gargantuesque (174) et beaucoup de haut lieux ludiques organisent déjà des sessions d’échanges. Il reste à espérer que SWD ne sombrera pas dans le trou béant de la course effrénée à la carte rare hors de prix distribuée à micro-dose dans lequel d’autres titres se sont fracassés par le passé… L’avenir nous le dira. Certains me rétorqueront que la barrière de la langue pourrait être un frein; quand bien même… Le jeu sortira en version française pour celles et ceux qui s’avèrent être allergique à la langue de ce bon vieux Vin Diesel.

Comme précisé au début de cet article, j’ai volontairement omis de parler de la création de deck et des règles de créations associés; ce thème sera traité ultérieurement dans un nouvel article dédié.

Sur ce, que dire…?

Après l’annonce de FFG d’arrêter l’exploitation d’excellent titres tels que Conquest, – ce qui aura brimé plus d’un joueur, certains seront peut-être ravi de pouvoir se rabattre sur un nouveau titre enthousiasmant. En ce qui me concerne, j’ai été et suis encore très exalté par Star Wars Destiny (ça doit se ressentir j’imagine) dont je n’ai fait qu’égratigner les possibilités jusqu’ici. Une chose est certaine: je lui prédis un bel avenir – si tant est que FFG fasse tout pour éviter les violentes sorties de route.

Découvrir, acheter et où-quoi-comment?

Si vous êtes intéressé par Star Wars Destiny, et que vous orbitez autour de la région Genevoise, le magasin Xenomorphe  organise régulièrement des soirées dédiées à l’univers ludique de Star Wars. Max et son équipe se feront un plaisir de vous faire une démonstration lors de votre passage; n’hésitez donc pas à en faire la demande.

Et si par hasard, le jeu vous interpelle au moins autant qu’il ne m’a interpelé, vous avez également la possibilité d’acquérir les deux decks de base actuellement disponible (Rey / Kylo Ren) ainsi que les awakening boosters sur place. 

« Que cette foutue Force soit avec vous… A jamais! »

Star Wars Destiny en Picto…

JustOneLastThing

Ce contenu a été publié dans Snapshot, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.