Iceman 3D (2014)

Iceman 3dIceman. C’est quoi ce machin ? Hibernatus repris par la Golden Harvest avec Ip Man dans le rôle principal ?

Comment ça la première partie d’une trilogie ? 

Gniiiii ? Ok. C’est quoi le pitch du bouzin ? Deux guerriers datant du XVIIème siècle en Chine à fortiori se retrouvent pris au piège dans la glace. 400 ans plus tard, leur combat se poursuit dans un Hong Kong cette fois-ci contemporain.

Naaaan, mais yourfouting de ma gueule ? Bon. Il faut bien que quelqu’un se dévoue pour la cause… Alors Iceman: surgelé picard ou surprise d’un soir?

Je sens que ça va encore être brillant cette histoire…

Iceman 3D (3D parce que c’est hype dans un titre) est certes bien le remake d’un film mais pas celui de son illustre cousin franco-italien de 1969 réalisé par Édouard Molinaro mettant en scène Louis de Funes. Il s’agit ici du remake  de « The Iceman Cometh » de Yuen Biao et de Clarence Foksorti sorti en 1989 dont le scénario pour l’édition 2014 n’a que peu changé sur le fond. Notez que le titre original est quelque chose du genre « Bīng Fēng : Chóng Shēng Zhī Mén ».

Voilà.

C’est cadeau, c’est pour vous.

donnieYen_Iceman

Scénaristiquement, on se retrouve immergé dans un melting pot étrange oscillant entre fantastique, arts martiaux, références à la culture indienne et un humour aux relents scatophiles. C’est globalement distrayant bien que joyeusement confus, un peu consternant tout de même et parfois – il faut bien le dire, un poil longuet. Pourtant, j’apprécie généralement le travail de Donnie Yen dont les qualités de mise en scène et martiales sont indéniables; ce dernier semble pourtant naviguer à vue dans ce nanar made in HK – presque autant que le spectateur… J’aimerais être en mesure de pouvoir creuser un peu le sujet pour me permettre d’étoffer mes propos, mais presque 24 heures après l’avoir visionné, je suis toujours aussi perplexe et mes globes oculaires n’ont semble-t-il toujours pas récupéré du choc…

Derrière les commandes du navire, on retrouve Law Wing-Cheong a qui l’on doit une pléthore de navets titres intriguant, sur un scénario pondu par Mark Wu, Lam Fung et Shum Skek-Yin avec dans les rôles principaux, Donnie Yen (Ip Man et plus récemment Star Wars Rogue One), Shengyi Huang (Crazy Kung-fu), Simon Yam (Sha po Lang) et Wang Baoqiang (Kung Fu Jungle)… 

deaconFrostLe film a engrangé un peu plus de 26 millions au box office à sa sortie dans les salles obscures aussi surprenant que cela puisse paraître, restant cependant bien en deçà du budget de production de 32 millions de dollars. Notez que Iceman était supposé être la première partie d’un tryptique… Le premier film se conclu d’ailleurs sur un authentique cliffhanger certifié M-Budget. Au vue de l’échec commercial du premier, il y a fort à parier que les suivants ne verront heureusement jamais le jour.

Bref. A moins d’être un fan absolu de Donnie Yen, passez-votre chemin. Et encore, ce n’est même pas forcément un critère valable…


Iceman 3D (2014) / Action-Comédie / [IMDb 4.8/10]

Réalisateur : Wing-Cheong Law

Scénario : Mark Wu & Fung Lam

Distributions : Donnie Yen, Baoqiang Wang, Shengyi Huang, Kang Yu, Simon Yam, Suet Lam…

Ce contenu a été publié dans Cinébrêve, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *