Gloobz: un jeu où il faut ouvrir l’oeil et le bon!

SnapShot_Gloobz

Kezako?

Gloobz est un jeu familial d’observation et de rapidité créé par Alexandre Droit (Pollen, Dawak, Aquatika) et illustré par Maxime Cyr (Panic Lab, Professor Tempus). Sorti le 5 août 2014, le jeu est édité par GIGAMIC et est conçu pour 2 à 6 joueurs dès 6 ans pour une durée de jeu de 30 minutes.


Le délire introductif de Lonely Dark Meeple…

gloobz_boite9h28 – Planète Gloubiñiu. Les agents spéciaux Schrubb, Krognu et Jean-Charles étaient positionnés à proximité du repaire du Général Bradwurcht dit le « Mégagloobz ». Les derniers éléments d’enquêtes donnaient lieu à penser que ce triste sire était sur le point de finaliser une arme secrète particulièrement dangereuse et…secrète! La totalité des agents du Gloob-Ai-6 était sur le pied de guerre depuis des mois. Jusqu’ici, Megagloobz avait été totalement insaisissable. Certains venaient à espérer que le savant fou en viendrait à commettre une erreur; ce qu’il s’était bien gardé de faire jusqu’ici… Du moins, le pensait-il… Les programmes de supervision du Gloob-Ai-6 avaient notifiés une hausse drastique et anormale de consommation d’énergie dans une zone montagneuse qui ne pouvait s’expliquer que par la présence d’une infrastructure d’importance. Dans la mesure ou aucune structure de cette importance n’était connue des services supra-secrets, cela ne pouvait signifier qu’une chose…

Schrubb et Krognu longeaient furtivement les parois de la chaumière pour se positionner de chaque côté de la bâtisse dans l’optique d’avoir le plus large spectre possible de visibilité. Pendant que ces derniers surveillaient les environs, Jean-Charles s’évertuait a trafiquer le système de sécurité qui gardait la massive porte d’entrée; mais la manœuvre était loin d’être aisée. Qui plus est, il était toujours hanté par les images de l’attentat de Globozity qui avait coûté leur couleur à plus de 50’000 Gloobz. Tout s’était déroulé en un éclair et l’énorme explosion s’était étendue à plusieurs kilomètres à la ronde sans que personne ne puisse y réchapper. Pour le Gloob-Ai-6, l’attaque portait la signature de Megagloobz; c’était une évidence… Seul ce dernier avait assez de ressources pour dérober autant de couleurs dans une explosion d’une telle intensité…

Les lieux étaient étrangement calme et le nombre de gardes rencontrés jusqu’ici ridicule. Soit Megagloobz était au courant de leur présence, soit il avait tout misé sur la discrétion. Quoiqu’il en soit, Schrubb n’était pas à l’aise. D’un regard furtif, il comprit rapidement que Krognu partageait ses craintes. Une goutte de sueur perla sur le côté droit de sa crête suivant les sillons tortueux de sa peau de Gloobz qui en avait vu des vertes et des pas mures… Enfin des bleus pour le coup.

Jean-Charles tira Shrubb de sa torpeur lui faisant signe qu’il avait réussi. La porte donnait accès à un long corridor qui débouchait sur un escalier en colimaçon. L’équipe avançait à pas de loup telles des ombres dans la nuit. Au bas de l’escalier, un corridor menait à une pièce de laquelle des voix s’entremêlaient parmi d’autres bruits non identifiables. Krognu – qui était décemment le plus furtif des trois grâces ses tentacules de ninja moyen, se glissa à proximité de la porte pour tenter de jeter un œil dans la pièce lorsqu’une voix nasillarde retentit:

 » – Agent Krognu… Pas besoin de faire des chichis… Entrez donc! Et dites à l’agent Shrubb et Jean-Charles de se joindre à vous; vous êtes mes invités… »

Manifestement, on était au courant de leur présence. Au moins les choses étaient claires.

Shrubb s’avança et poussa la porte métallique entrouverte qui grinçait de douleur. S’avançant dans la pièce, il vit le Général debout devant une large sphère cintré de plusieurs anneaux. Jean-Charles et Krognu lui emboitaient le pas.

 » – Quelle délicate attention que celle-ci… Il faudra que je pense à remercier le Gloob-Ai-6!

– C’est fini Megagloobz. Vous n’avez aucune chance de vous en sortir cette fois-ci! L’heure de rendre des comptes à sonné!

– Si vous le dite agent Shrubb… Si vous le dite… Mais qui va m’arrêter? Vous Agent Shrubb? Ou vous Agent Jean-Charles? Allons allons… Soyons un peu sérieux…

– Précisément. Je n’ai jamais été aussi sérieux… »

Shrub essayait tant bien que mal de dissimuler son anxiété en poursuivant:

 » – Vous êtes encerclé Général!

– En effet Shrub… Par la forêt! Nous le sommes tous d’ailleurs… Mais c’est tout! »

Pendant que Shrub se lançait dans une joute oratoire peu convaincante, Jean-Charles scrutait la pièce à la recherche du moindre élément qui pourrait leur être utile. Mais c’était sans compter sur l’acuité visuelle hors pair de Megagloobz…

 » – Ne vous fatiguez pas Agent Jean-Charles… Vous pensez bien que j’ai préparé votre venue… Je vous l’ai dit; je vous attendais! D’ailleurs, pour être exacte, je n’attendais que vous! »

Krognu – qui était resté silencieux jusqu’ici prit la parole à son tour:

 » – Et vous nous attendiez… Dans quel but? C’est qu’on a oublié de prendre les pizzas…

– Et bien voyez-vous Agent Krognu, vous êtes les dernières pièces de mon puzzle…

– Votre puzzle… ?  »

GlooooobzMegagloobz – dont seul les contours étaient reconnaissables, descendait doucement les marches qui le séparait des Agents du Gloob-Ai-6.

L’éclairage de la pièce s’intensifia parallèlement laissant apparaître plus de détails et notamment un enchevêtre de câbles autour de la sphère sous laquelle 3 sièges étaient fixés. Ces derniers étaient vides mais n’allaient manifestement pas le rester longtemps.

L’Agent Jean-Charles prit la parole à son tour.

 » – Il y a au moins une chose que l’on doit vous laisser Général; vous avez le sens de la mise en scène. Et quel est donc ce décorum? C’est pour auditionner pour le nouveau Gloobz Wars ?

– Agent Jean-Charles… Vous voyez, c’est justement ce que j’ai toujours apprécié chez vous et qui me fait quelque peu défaut…

– Mon Sex appeal?

– Votre humour, Agent Jean-Charles… Votre humour. »

Se dirigeant vers les sièges, Megagloobz poursuivit:

« – Mais vous comprendrez que le temps presse quelque peu. Je souhaiterais évidemment poursuivre cette charmante discussion, mais je ne tiens pas à être en retard avec l’histoire! Donc, si vous vouliez bien vous donner la peine et prendre place dans ces sièges… Notez bien que si vous deviez avoir la très mauvaise idée de vouloir résister, il va s’en dire qu’il me faudrait alors être plus convaincant. Je n’apprécie guère user de ce genre de méthode, mais ce n’est pas forcément le cas des personnes qui m’accompagnent… »

Shrub – qui se déplaçait déjà en direction des sièges, rétorqua:

 » – Mais puisque c’est si gentiment demandé…  »

Jean-Charles et Krognu firent de même. Des Gloobz albinos armés jusqu’aux dents descendirent les escaliers à leur tour pointant une sorte de Taser en direction des Agents du Gloob-Ai-6. Megagloobz – qui s’était rendu derrière une console d’ordinateur semblait s’agiter autour des commandes un large sourire marquant son visage tout bleu..

Jean Charles, Shrub et Krognu reprirent de plus belle.:

« – Et quel est donc le menu des Festivités Megagloobz? Ce n’est pas qu’on s’ennuie un peu – quoique… Mais on a surtout un Général d’opérette un peu timbré à mettre sous les verrous. Et il s’avère que vous lui ressemblez drôlement… Aussi, si vous pouviez activer un poil…

– Aalalalalah… Agent Jean-Charles… Profitez-en… Votre humour… Dans quelques minutes, c’est tout ce qui vous restera…

– Moi qui pensait que vous alliez essayer de vous en emparer… Me voilà déçu…

– Non sans façon, Agent Jean Charles… Je vais me contenter de vos couleurs! »

Krognu, qui tentait de se détacher, répliqua très sèchement:

 » – La barbe Megagloobz! Vous savez bien qu’il est impossible de vous accaparer de nos pouvoirs!

Gloobz_pot– Pas exactement Agent Krognu… Pas exactement… La formulation correcte serait dans ces circonstances qu’il était impossible d’accaparer les pouvoirs d’autrui jusqu’ici… Du moins, jusqu’à ce que je mette au point une machine capable de l’extraire – ce que vous expérimenterez dans quelques minutes… »

Alors que ce dernier écrivait une dernière série de commande, le Général fini par se lever puis se diriger vers une capsule qui, jusqu’ici, était passée totalement inaperçue. Ouvrant la porte, il prit place dans l’appareil, s’adressant en même temps aux Agents.

« – Bien Messieurs… Il ne me reste qu’à vous souhaiter bonne chance et dans le cas hypothétique bien que plausible où vous seriez amené à rencontrer votre Créateur… Et bien… Faites lui mes amitiés! »

Un grondement sourd se fit entendre suivit de bruits de rouages et autres grincements alors que la sphère au dessus d’eux commençait lentement et péniblement sa rotation. La cellule dans laquelle Megagloobz était confinée devint de plus en plus lumineuse jusqu’à devenir littéralement éblouissante. Shrub, qui essayait toujours et encore de se défaire de ses liens remarqua du coin de l’œil des énormes citerne cylindrique…. Mais la lumière devenait aveuglante et le bruit assourdissant au point que chacun d’eux fut pris de tremblements avant de tomber l’un après l’autre dans les pommes…

Lorsque Jean-Charles se réveilla, il était couché sur un lit dans une chambre d’hôpital. Un mal de tête strident vrillait ses tempes et des douleurs parcouraient la totalité de son corps lui permettant par la même occasion de prendre connaissance d’une série de muscles dont il ignorait totalement l’existence. Se redressant tant bien que mal, il fini par apercevoir son reflet dans le miroir de la salle de bain… Il était blanc… Sa couleur avait disparue… Mais comment était-ce seulement possible? Et par ailleurs, il venait à se poser une question cruciale… Qui était-il? Et que faisait-il là? Il se souvenait d’une lumière aveuglante et plus rien…

Megagloobz s’avança vers la baie vitrée; la vue sur la ville était époustouflante. Il ne s’était jamais aussi bien sentit. Tournant sur lui-même, il se dirigea vers le bar pour se servir un verre avant d’obliquer en direction du frigidaire; quelques glaçons s’avéraient nécessaires. Sirotant délicatement ce dernier, il tourna la tête du côté du grand miroir qui lui renvoyait son image… Un reflet teinté de rouge, bleu, jaune et de noir… Il se mit à sourire avec raison…

Le pitch?

GloobzDans Gloobz, les formes sont symbolisées par les trois figurines (Gloobz) et les couleurs par les trois Pots de peinture Rouge, Jaune et bleu.  À chaque tour, une carte représentant des Gloobz sera retournée au centre du jeu. Si le joueur actif a annoncé « Gloobz-Plus ! » avant de retourner la carte, il faudra vite attraper les figurines de la ou des couleur(s) et forme(s) les plus représentées sur la carte… Mais en revanche, si le joueur a annoncé « Gloobz-Moins ! », il faudra  se saisir des figurines de la ou des couleur(s) et forme(s) qui ne sont pas illustrées ou qui le sont le moins. Chaque bonne figurine saisie vous rapportera un point et vous rapprochera du but. Mais, certaines cartes risqueront de vous compliquer la tâche…

Le Matériel

Le jeu est composé de 56 cartes souples et plastifiées; 3 figurines Gloobz blanches (carré, rond, triangle), 3 figurines Pots de peinture (bleu, jaune, rouge), 1 figurine Mégagloobz multicolore ainsi que 6 disques de score. Le livret de règles est clair, concis et en 136 langues. Le jeu est rangé dans une boite rigide disposant d’assez d’espace pour ranger tout le matériel même si les disques de scores butent quelques peu avec le thermoformage permettant de ranger les figurines des Gloobz.

Thème du jeu et illustrations

gloobz_bobLa première fois que mon regard a croisé la boite de Gloobz, j’ai immédiatement eu un flashback pour un film de Pixar sorti en 2001 appelé Monstre & Cie – et plus spécifiquement pour le sympathique personnage (et accessoirement héros du film) de Bob Razowski, qui présente quelques similitudes avec les sympathique Gloobz de Maxime Cyr de par l’utilisation de cet unique globe oculaire. Source d’inspiration? Peut-être… Quoiqu’il en soit, ces Gloobz sont très sympathiques et plaisent notamment beaucoup aux plus jeunes d’entre nous.

Gloobz et très intelligemment orchestré dans la mesure ou il reprend les éléments de base de l’apprentissage des formes et des couleurs que chacun acquiert généralement dans les 4 premières années de son existence et les remanie à sa sauce pour nous troubler visuellement. Cela ne saute certes pas aux yeux de prime abord, mais les 3 Gloobz principaux sont rond, triangulaire et carré. Associé aux 3 couleurs rouge, jaune et bleu, on se retrouve avec un nombre possible de 9 variations visuelles. La variations des tailles des illustrations sur les cartes ajoute un niveau sympathique de complexité qui en fera suer plus d’un. Ajoutez à la notion de Plus ou de Moins et le nombre de variations totales grimpera encore. Reste le Megagloobz – sorte de chimère fait de tous les autres éléments du jeu qui, de par la proximité de ses caractéristiques, sera souvent difficile à repérer rapidement. 

Gloobz_Matos


Comment qu’on joue dit?

On prendra tout d’abord soin de bien mélanger les cartes puis de former une pile faces cachées. On positionnera les sept figurines (3 Gloobz, le Mégagloobz et les 3 pots de peinture) en cercle sur la table en laissant assez d’espace au centre pour y placer une carte qui devra être visible de chaque participant.

Chaque joueur prendra un disque de score et le placera sur 0. Le nombre de points victoire à atteindre fluctuera en fonction du nombre de joueurs. Ainsi, pour une partie de 2 à 3 joueurs, il faudra comptabiliser 36 points, pour 4 à 5 joueurs, il faudra cumuler 24 point et pour 6 joueurs, il faudra réunir 18 points.

Les préparatifs étant terminés, la partie va pouvoir commencer. Le plus jeune joueur sera désigné le premier joueur actif. Si tout le monde est du même âge, ce sera le joueur dont les trait feront le plus penser à un Gloobz qui sera désigné premier joueur. Ou pas. Quoiqu’il en soit, à son tour, le joueur actif devra d’abord énoncer à voix haute « Gloobz PLUS » où « Gloobz MOINS » avant de retourner une carte et la poser face visible au cente du cercle formé par les Gloobz. Il est primordial que tous les joueurs découvrent la carte en même temps!

glooooobz_title

Si le joueur a annoncé « Gloobz-Plus« , tous les joueurs devront rapidement se saisir de chaque Gloobz dont la forme est la plus représentée sur la carte et chaque Pot de peinture dont la couleur est la plus représentée. Il peut arriver cependant que plusieurs formes et/ou plusieurs couleurs soient majoritaires. Dans ce cas, il faudra attraper toutes les figurines concernées par cette égalité.

Si le joueur a annoncé « Gloobz-Moins« , les joueurs devront alors se saisir de chaque Gloobz dont la forme n’est pas représentée et chaque Pot de peinture dont la couleur n’est pas représentée sur la carte. Si chaque forme et/ou couleur est représentée au moins une fois, il faudra alors attraper le Gloobz et le Pot de peinture qui sont les moins représentées sur la carte. En cas d’égalité de minorité, il faudra se saisir de toutes les figurines, Gloobz et Pots de peinture, concernées par cette égalité.

Notez qu’il est interdit de reposer une figurine une fois attrapée!

Une fois que les joueurs ont saisi les figurines, on procédera aux vérifications. Les joueurs marqueront 1 point pour chaque bonne figurine saisie.  En revanche, ils perdront 1 point pour chaque mauvaise figurine saisie.  Après vérification et décompte, chaque joueur devra indiquer son nouveau score total sur le disque de score. Une nouvelle manche débutera avec le joueur à la gauche du joueur actif…

Deux règles spéciales biaiseront les règles de base; à commencer par le Mégagloobz – un Gloobz multicolore un peu particulier. Car si le Mégagloobz apparaît sur une carte, il ne faudra plus tenir compte des autres personnages présents sur la carte et vite attraper la figurine qui le représente! Celui qui y parviendra marquera automatiquement 3 points. La seconde règle concerne les loupes. Lorsqu’une ou plusieurs loupes apparaissent sur une carte, il vous faudra attraper un maximum de figurines quelqu’en soit la forme ou la couleur. Dans ce cas précis, chaque figurine saisie vous permettra d’empocher 1 point, même le Mégagloobz!

Fin de partie et décompte des points

Le plus simplement possible, dès qu’un joueur atteint le score déterminé en début de partie, il remportera la victoire…

Une vidéo avec plein de syllabes

 Verdict votre honneur?

Gloobz3Alexandre Droit délivre ici un jeu aussi sympa que fun qui séduira aussi bien les Adultes adeptes du genre que les enfants. Gloobz est un jeu d’ambiance qui ne réinvente certes pas le genre, mais se donne les moyens pour se différencier assez de ses congénères pour être attractif. La variation « Plus » et « Moins » permettra avec le même set de donner l’impression de jouer systématiquement avec des cartes différentes – ce qui influera évidemment sur la durée de vie du jeu. Les règles très simples permettront de surcroît de jouer très rapidement et ce depuis le plus jeune âge.

Les plus jeunes d’entre nous serons parfois quelque peu lésés quant à la vitesse de réaction si des adultes sont de la partie; mais cet état de fait est aisément évitable dans le mesure ou la mise en place de quelques règles permettra de mettre tout le monde au même niveau. On pourra par exemple définir qu’une main devra constamment restée posée sur la table pendent que l’autre se saisit des Gloobz. On peut aussi définir qu’un Gloobz devra être posé devant soit avant de pouvoir aller en chercher un autre… Le fait qu’un mauvais choix induise également l’obtention de points négatifs permet de pondérer un « chouilla » l’effet de ruade cyclonique sur les Gloobz. Si on ne réfléchit pas un tantinet, on va droit dans le mur! Notez qu’il est d’ailleurs particulièrement aisé de passer à côté du symbole de la loupe ou du Megagloobz…

Le jeu est prévu pour 2 à 6 joueurs; cependant, il faut noter qu’à 4 joueurs, le centre de la table se donnera déjà des airs de Karate-Do et la carte posée n’en sera que plus difficilement lisible… A 6 joueurs, et à moins d’être entouré de paresseux digne de Zootopia, la guerre risque donc d’être très très rude. Pour avoir testé toutes les variations, le jeu est certes très drôle à 6, mais beaucoup plus jouable à 4 – spécialement, si des enfants font partie de ce cercle de joueurs...

A noter que si vous jouer avec des enfants, vous découvrirez très rapidement que des fois, il ne fait pas bon vieillir…A vos Gloobz…….. Près? Jouez!

Gloobz en Picto…

GameSummary_Gloobz

OneLastThing

Ce contenu a été publié dans Critique de jeu, Snapshot, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.