Cabin Fever 3: patient zéro (2014)

Cabine Fever 3Le patient zéro. Mouai… Il n’y a pas que la patient qui semble être zéro dans ce cas précis…

Cabin Fever 3: le patient zéro est le troisième opus faisant suite au film Cabin Fever sorti en 2002. Pour ce nouvel épisode, c’est le réalisateur canadien Kaare Kyle Andrews qui s’y colle sur un scénario (?) de Jake Wade Wall à qui l’on doit notamment… Euh… Pas grand chose. Il me faut d’ailleurs préciser (ou pas) qu’il s’agit également du troisième film (sur trois) de la filmographie de ce bon vieux Kaare qui œuvrait plus spécifiquement dans le milieu des comics Marvel. Un bon gros virage comme on les aime. Du coup, que vaut ce nouveau chef-d’oeuvre ?

Le scénario – si on peut appeler ça comme ça, reprends les reines de l’histoire là où le second film les avait laissés; à savoir, en plongeant cette fois-ci le spectateur dans un milieu… Euh… Disons euh… Différent. Alors que dans Cabin Fever 2, le virus dévoreur de chairs se propageait joyeusement au sein d’un bal de promo de lycée, faisant un massacre parmi des djeunz venu faire la fête au bon endroit et au bon moment, ce troisième opus offre un changement total de décor avec un virage à 18o degrés puisqu’il sera cette fois-ci question de djeunz qui font la fête au mauvais endroit et forcément au mauvais moment…

Sic.

Comme il m’est relativement difficile d’être plus (in)cohérent, je vais essayer de me limiter à une série de mots clés que je me suis borné à noter durant toute la durée du film.

Cabin Fever 3, c’est (en gros) une maladie mortelle bien cradouille, une pandémie top-moumoute sans Cthulhu et autres Grands-Anciens, du chaos, une île déserte, une bimbo, un patient zéro, Sean -Samsaget Gamgie- Astin de LOTR qui s’agite dans tous les sens (se demandant probablement où est la sortie du studio), Currie Graham de Westworld et Agent Carter (sisi…), Jilian -Bimbo- Murray de The Graves, des zombies qui n’en sont pas, Resident Evil sans Resident mais avec un peu d’Evil mais avec d’Umbrella Corpomachin mais sans Alice…Voilà, en gros.

Bref, une série d’ingrédients raisonnablement douteux pour ce sympathique nanar d’horreur tout de même über-classique au scénario aussi mince qu’une feuille de papier – et encore c’est compter bien large…

Si vraiment vous avez une petite heure à tuer, histoire de vous purger la courge… 

Une heure, pas plus; parce que la touche avance rapide de votre télécommande vous permettra assurément de visualiser votre « Directors Cut » sauce maison – ce que je conseille ardemment… 


Cabin Fever 3: Patient zéro (2014) / Horreur / [IMDb 4.5/10]

Réalisateur: Kaare Andrews

Scénario: Jake Wade Wall

Distributions: Sean Astin, Jilian Murray, Ryan Donowho, Brando Eaton, Currie Graham, Lydia Hearst-Shaw, Solly Duran, Claudette Lali, Mitch Ryan

Ce contenu a été publié dans Cinébrêve, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.