My Little SCYTHE – un coup de génie signé Stonemaier?

Crystalball_MyLittleScythe

scythe

Kezako?

My little Scythe un jeu de gestion de territoire, contrôle et placements über-familial adapté de son illustre grand frère du presque même nom, créé par Hoby Chou et illustré par Noah Adelman et Katie Khau. Conçu pour 1 à 6 joueurs dès 8 ans pour une durée de jeu moyenne de 45 minutes, le jeu est évidemment estampillé par l’excellent Stonemaier Games. La sortie du jeu est prévue pour le 17 août 2018 pour un prix annoncé de $50. Les précommandes ont d’ailleurs déjà été ouvertes…

Le Pitch

Dans My Little Scythe, l’action prend place au Royaume de Pomme (oui oui « Pomme »… Comme « LA » pomme. Je sais : ça va demander quelques explications…). Pomme est considéré comme étant le joyaux des 7 Royaumes Animaliers et la source tant convoité d’exquises Makum (des pommes quoi…) et gemmes magiques au sein duquel des espèces de toutes races et tailles vivent en parfaite harmonie. Au centre du royaume trône le château d’Everfree. Les anciens racontent qu’aux origines des temps, l’étoile la plus brillante du ciel tomba sur terre, imprégnant les sols d’étranges effluves magiques avant de terminer sa course à l’emplacement qu’occupe actuellement le château. De cet étrange pouvoir jaillirent les premières pommes et les précieuses gemmes et bien évidemment le Royaume de Pomme… Les ancêtres prospérèrent et se mirent en quête de nouveaux horizons. Leurs descendants fondèrent les 7 Royaumes Animaliers entourant aujourd’hui le Royaume de Pomme. Farschteist

Hors donc,  chaque année, les 7 Royaumes envoient deux de leurs meilleurs aventuriers (que les joueurs contrôlent) pour participer au tournoi de la Récolte ; le but étant (pour les joueurs) d’amener leur binôme d’aventuriers à être les premiers à réussir à récupérer 4 des 8 catégories de trophée disponibles. Pour ce faire, les joueurs devront choisir judicieusement à tour de rôle (et tout au long du jeu) les actions qu’ils souhaitent entreprendre parmi les 3 possibles – à savoir,  « se déplacer », « détecter » ou « faire », ce qui leur permettra d’augmenter le score de leur amitié et de leurs tartes, d’améliorer leurs actions, d’accomplir des quêtes, d’apprendre de nouveaux sortilèges, de délivrer des gemmes et des pommes au château d’Everfree, et peut-être même livrer un épique duel de tarte. Le vainqueur  sera couronné souverain du Royaume de Pomme (pour une année – faut pas déconner non plus) – une façon de partager judicieusement (selon les légendes bien évidemment) le pouvoir sur la terre sacrée… 

Pour l’histoire…

MykiteukpounySi après la lecture de ces quelques lignes, vous pensez que My Little Scythe est composée d’une fragrance hybride entre My Little Pony – franchise à succès de jouets, dessins animés et films de la casbah Hasbro  et Scythe – le jeu 4X multi-récompensé en 2017 et pondu par Jamey Stegmaier (Stegmaier Games) vous aurez vu juste! Mais l’histoire derrière ce projet est bien plus original et bien plus fantasque qu’il n’y paraît… 

My Little Scythe est à l’origine le projet (complètement barré – disons le) d’un canadien prénommé Hoby Chou et de sa fille Vienna qui – en partant de Scythe et de l’Univers de My Little Pony, décidèrent de se lancer le défi de créer un jeu pour enfant de toute pièce. Il n’en fallu pas beaucoup plus pour que cet inattendu caillou jeté dans la mare de la communauté ludique produise assez de vagues pour atteindre les rivages de Stonemaier Games et que Jamey himself n’adoube ce dernier avant que le jeu ne soit même nommé pour les Golden Geek 2017 (catégorie print and play)… Malheureusement, le réaction d’Hasbro fut apparemment moins enthousiaste puisque Hoby ne réussit pas à obtenir la licence My Little Pony pour une éventuelle commercialisation. Le Projet n’irait pas plus loin…

hoby_jameyMais c’était sans compter sur l’oeil acéré de Jamey et l’équipe de Stonemaier Games qui avait clairement fleuré l’opportunité (commerciale) que pouvait représenter un tel jeu, qui plus est dans un catalogue qui ne présentait pas encore de gamme enfant…

Ni une, ni deux, le jeu fut graphiquement remanié et le titre lifté pour devenir My Little Scythe…

Le Matériel

Le jeu est fourni avec un grand plateau représentant le Royaume de Pomme, 7 pairs de figurines d’aventuriers (2 par Royaume Animalier), 2 compteurs pour résoudre les duels de tartes, 7 tokens et jetons pour suivre votre progression au cours du jeu sur les pistes de scores, 6 plateaux personnels, 28 trophées (4 x 7 couleurs), un jeton camp de base pour indiquer la position de départ des joueurs sur le plateau, 16 cartes « améliorations » à actionner au cours du jeu, 8 cartes de personnalité, 7 tokens pour indiquer le score d’amitié au cours du jeu et 5 dés pour localiser les gemmes, pommes et définir les différentes quêtes… 

matos

Thème du jeu et illustrations

Si vous êtes un tantinet familier avec l’univers de My Little Pony et les aventures au Royaume d’Equestria, vous aurez une bonne idée du thème ainsi que de la charte graphique du jeu. En parcourant les différentes photos du projet original (alors estampillé My Little Pony) et en les comparant avec la version définitive (Stonemaier Games/My Litlle Scythe), on aura tôt vite fait de constater une grande et évidente similitude entre les deux versions ; ce qui n’est évidemment pas inattendu. Hasbro ayant refusé d’octroyer la licence My Little Pony à Hoby Chou, Stonemaier Games n’avait qu’à remanier graphiquement certains éléments pour lui donner une « Stonemaier-touch » sans pour autant réinventer le fil à couper le beurre. Les poneys laissèrent leur place à un bestiaire humanisé, mais des éléments tels que la fragrance magique, les pommes, les gemmes ou encore le château au centre des royaumes restèrent en place.

J’en veux pour preuve la carte d’Equestria (ci-dessous):

equestria

Et voici le plateau du jeu. Alors ? Un air de ressemblance ?

scythe_map

Il n’empêche que graphiquement, My Little Scythe reste très sympa et très attractif pour les enfants. Qu’en bien même je sois en total désaccord avec les fondements de cette théorie douteuse (et fumeuse), il faut bien réaliser qu’un jeu estampillé « My Little Pony » aurait probablement été orienté comme un produit commercial typé « fille » – ce qui en soit est une totale aberration. En remaniant graphiquement certains éléments du jeu (à commencer par la couleur verte de la boite) et en incluant un bestiaire varié à travers les différents Royaumes, My Little Scythe se réoriente du coup indubitablement sur un public cible différent – à savoir « les enfants » sans restriction. Je précise que cette limitation de l’esprit à vouloir cantonner certaines couleurs, activités et intérêts à un genre donné ne sont pas du fait spécifique de Stonemaier Games mais reflète invariablement une croyance populaire (moisie) parfois encore bien ancrée dans l’imaginaire de certaines personnes…

Comment qu’on joue dit?

La partie débute par une petite phase de mise en place.

Les joueurs commencent d’abord par sélectionner un Royaume Animal puis place leur jeton Camp de base à leurs emplacements respectifs.  La position de ces derniers est déterminé en fonction du nombre de joueurs. On distribue ensuite un plateau personnel à chaque joueur ainsi que les 2 figurines d’aventuriers du Royaume sélectionné qui sont placées sur leur camp de base, ainsi que les jetons & tokens associés.

Chaque joueur place les 4 trophées de sa couleur sur son plateau. Les tokens amitiés sont ensuite disposé sur le niveau 3 de la piste de score correspondante ainsi que le jeton « tarte » sur le compteur concerné (niveau 3 également).

On mélange ensuite les cartes « Quêtes », « Sortilèges » et « Actions » avant des les placer sur leur emplacement respectif sur le plateau. Chaque joueur pioche une carte sortilège sans la montrer aux adversaires. 

tuileDepartOn place ensuite la tuile « point de départ » au centre du plateau en l’orientant aléatoirement. En suivant les indications imprimé sur la dite tuile, on dépose des ressources sur 3 tuiles adjacentes (entre elles) faisant face à chaque joueur (le nombre et le type de ressource étant indiqué sur la tuile « point de départ »). Une fois les ressource posées, on retire la tuile « point de départ » du jeu laissant apparaître le château d’Everfree.

On termine cette phase en mélangeant les 8 cartes personnalités avant d’en donner une à chaque joueur. 

La partie peut désormais commencer.

 

jeu

 

A son tour, le joueur actif va devoir exécuter une action parmi les 3 disponibles sur son plateau personnel. A savoir : 

  1. Déplacer son/ses aventurier(s) (MOVE)
  2. Détecter des ressources (SEEK)
  3. Dépenser des ressources (MAKE)

plateau

Déplacer son/ses aventurier(s).

moveEn plaçant son token sur l’action « déplacer », le joueur peut déplacer ses 2 aventuriers sur le plateau en suivant une simple règle: si l’aventurier ne transporte pas de ressources, il peut se déplacer jusqu’à 2 cases (sauf s’il se déplace dans un espace occupé par un autre aventurier). En revanche, si l’aventurier transporte des ressources, ce dernier ne pourra se déplacer que d’une case. 

Mais pourquoi diable transporter des ressources ?

Pour gagner des trophées pardi! Pour ce faire, les joueurs devront amener exactement 4 ressources au château d’Everfree. Il existe cependant plusieurs possibilités pour accéder au château :

everfreeSoit directement par le biais du déplacement d’un ou plusieurs aventuriers, soit en utilisant un portail magique. Car oui, le château est lui-même considéré comme un portail! Dans la mesure où les déplacements entre portails sont considérés comme un seul mouvement unique (comme dans Fairy Tile), il est donc possible de terminer son mouvement sur le château. Notez cependant que le château n’est accessible que si l’on souhaite y délivrer des ressources. Sinon, il reste totalement inaccessible.

Amener 4 gemmes au château permettra au joueur actif de remporter le trophée des Gemmes. C’est donc sans surprises qu’amener 4 pommes permettra de remporter… Remporter quoi ? Le trophée des pommes bien évidemment. 

Les transports de ressources sont unique par joueur. Lorsqu’un transport est effectué par un joueur, il ne sera plus possible d’en effectuer un autre identique.

Pour indiquer aux adversaires qu’un trophée à été remporté, le joueur actif devra prendre le trophée concerné de son plateau personnel pour le déposer sur l’emplacement correspondant sur la piste des trophées sur le plateau de jeu (ci-dessous).

trophee

Au delà des trophées de pommes et de gemmes, il existe 6 autres trophées qu’il est possible d’acquérir. A savoir :

  • Le trophée de l’amitié. Atteindre 8 sur la piste de score de l’amitié
  • Le trophée de l’amélioration. Posséder deux tuile amélioration pour les déplacements et la détection des ressources.
  • Le trophée de la magie. Posséder 3 cartes de sortilège (ou plus) inutilisées en même temps.
  • Le trophée des Quêtes. Résoudre 2 quêtes
  • Le trophée du duel de tartes. Remporter un duel de tartes en tant qu’attaquant ou défenseur. 
  • Le trophée de la tarte. Atteindre 8 sur le compteur de tartes.

Notez cependant que les cartes de personnalité de vos aventuriers vous permettront de vous orienter sur le type de trophée qui seront les plus aisément accessible; ce qui permettra de renoncer à tenter d’acquérir les plus difficiles…

Pour finir, il ne sera possible d’acquérir qu’un seul trophée par tour.

Que se passe-t-il lorsque un aventurier en croise un autre sur une tuile ?

Bah, une baston forcément…  À grand coup de tartes dans la courge. Mais pas n’importe quelle tarte! La tarte aux pommes! 

tartesPour résoudre un tel conflit, les joueurs concernés devront suivre les règles suivantes:

  1. L’attaquant perd immédiatement 1 point d’amitié.
  2. Les joueurs vont secrètement déterminer le nombre de tartes qu »ils vont balancer à leur adversaire en utilisant leur compteur de tartes. Il est possible de balancer entre 0 et 7 tartes, dépendamment du nombre de tartes possédé par le joueur (indiqué sur la piste correspondante du plateau de jeu).
  3. Il est également possible d’associer un sortilège au compteur de tartes. Le nombre de tartes envoyé se voit ainsi augmenté du nombre indiqué par le sortilège.
  4. Les joueurs révèlent simultanément le nombre total de tartes envoyé à l’adversaire. Le joueur ayant le nombre de tartes le plus élevé est déclaré vainqueur du duel. Une égalité confère la victoire à l’attaquant.
  5. Le joueur perdant le duel doit retourner à son camp de base, perdant au passage toutes les ressources qu’il transportait. Il reçoit un sortilège ou 2 tartes en compensation et pourra de surcroît retirer son token d’action de son plateau personnel lui permettant de procéder à n’importe quelle action le tour suivant.
  6. Les tartes jouées lors du duel sont défaussées/déduites du total de chaque joueur.

Cependant, il faudra être prudent quant au score d’amitié. Un score de 3 ou moins en amitié empêchera l’acquisition de trophée – qu’en bien même les critères pour obtenir un trophée devait être atteint!

Et comment que je fais une une quête mouah ?

questSimple comme bonjour petit roseau! 

Après avoir procédé au déplacement d’un aventurier (et un éventuel duel de tartes), si l’un de ces derniers occupe une tuile disposant d’un jeton « Quête », il suffira de le défausser pour piocher une cartes « Quête ». 

A la découverte de la nature de la quête, le joueur actif devra immédiatement déterminer s’il accepte 1 des 2 options spécifiées sur la carte « quête » ou s’il la refuse tout simplement. En cas de refus, la carte est simplement retournée au bas de la pioche. 

Détecter des ressources.

diceSi le joueur place son token sur l’action « Détecter », il devra lancer les 4 dés pour déterminer le type de ressource qu’il détecte ainsi que sa localisation sur le plateau de jeu. Ces détails sont déterminés par un sigle spécifique et une couleur associée. 

  • Le dés rouge sert à détecter des pommes.
  • Le dès bleu sert à détecter des gemmes.
  • Le dés doré sert à introduire de nouvelles quêtes en jeu.

tuilesComme évoqué ci-dessus, la localisation est également déterminée par ce jet de dés. Cependant, la couleur définira une région. spécifiquement. C’est au joueur ensuite de sélectionner la tuile concernée dans la dite région. Soit :

  • Blanc = Tundra
  • Gris = Montagnes
  • Bleu = Marécages
  • Vert = Forêts
  • Rouge = Falaises
  • Jaune = Désert

 

Le « placement » des différentes ressources variera très légèrement :

  • Les pommes et gemmes peuvent être placées sur des tuiles vides, des tuiles contenant déjà des ressources, des tuiles occupées par ses propres aventuriers ou par des adversaires.
  • Les quêtes doivent obligatoirement être posées sur des tuiles inoccupées. Il n’est possible d’avoir qu’une seule quête par tuile.
  • Lorsque un joueur place une ressource (pomme ou gemme) sur une tuile occupée par un adversaire, il augmente immédiatement son score d’amitié d’un point. 
  • Les portails ne sont pas considérés comme étant une région. Il n’est donc pas possible d’y placer des ressources.

Dépenser des ressources.

En plaçant son token sur l’action « Dépenser », le joueur pourra utiliser des ressources pour lancer une nouvelle action et ainsi gagner un avantage. Chacune des actions suivantes ne sera applicable que sur une tuile occupée par un de ses aventuriers :

  • Cuire une tarte aux pommes: Retirer 2 pommes pour gagner 2 points « tarte » sur le compteur correspondant (max 10)
  • Conjurer un sortilège : Retirer 2 gemmes pour gagner une carte sortilège 
  • Augmenter sa puissance : Retirer 1 gemme et 1 pomme pour gagner un tuile permettant d’améliorer les déplacements ou la détection de ressources de manière permanente  (cette dernière vient alors recouvrir l’espace concerné sur le plateau personnel).

Fin de partie et conditions de victoire

Si à la fin d’un tour de jeu, un ou plusieurs joueurs ont réussi à accumuler 4 trophées, les joueurs qui ne possèdent pas au moins 4 trophées entreront dans un ultime et dernier tour. La règle du trophée unique par tour sera levé pour cette dernière ronde.  Une fois ce dernier tour accomplit, le joueur ayant accumulé 4 trophées sera déclaré vainqueur. En cas d’égalité,  ce sera le joueur dont le score d’amitié est le plus élevé qui sera déclaré vainqueur.  En cas d’une nouvelle égalité, ce sera le joueur étant en possession du plus grand nombre de Gemmes et de Pommes qui sera déclaré vainqueur. Si toutefois, une énième égalité devait se produire, la victoire serait alors partagée… 

My little Scythe en Picto…

GameSummary

OneLastThing

Ce contenu a été publié dans Ludoscope, Preview, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.