Les nominés du Spiel…euh… du « Warsch » des Jahres révélés…

Header_2

Ayééééééé…….. C’est fait!

La liste des nominés du Spiel des Jahres est tombée et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a de quoi surprendre…

Cékoua le Spiel ?

Dans l’univers des Prix et Récompenses, le Spiel des Jahres (traduisez Jeu de l’année) est un peu au jeu de société ce que l’Oscar est au cinéma américain: le nirvana ludique, la récompense ultime, le prix par excellence. Mais au delà de la gratification, le Spiel est surtout un fantastique accélérateur commercial et un passe droit qui permettra d’exporter le jeu bien au delà de ses frontières…

Historiquement parlant, le Spiel fut crée en 1978, mais sa renommée dépassa rapidement laaaaaaargement la seule Allemagne. Le prix est décerné chaque année au cours du mois de juillet par un jury composé de journalistes spécialisés. Les évaluations se font en général sur des critères tels que l’idée et l’originalité, les règles et la jouabilité, la présentation (graphisme et les pièces) ainsi que les mécanismes du jeu. Au cours de la cérémonie et à l’instar de son homologue français à Cannes, 3 prix sont décernés: Le Kinderspiel, qui récompense le meilleur jeu pour enfant, le Kennerspiel, qui récompense le meilleur jeu pour connaisseurs/experts ludiques, et le prestigeux Spiel des Jahres, le prix fantasmé par chaque auteur, celui qui fait vendre. Ai-je dit qu’il fait vendre?

Or donc – comme précisé dans l’entame de cet article, les nominés pour les 3 prix ont été révélés. En général, le choix des nominés a toujours tendance à déclencher une petite polémique débouchant sur des discussions passionnées (où chacun défend bec et ongle son/ses champions), voir même parfois des diatribes enflammées au cours desquels pros et contres vont s’affronter à grands coups d’arguments parfois discutables. Au vue de ce qui va suivre, il est manifeste que 2018 n’en sera pas exempt. 

2018 – Edition Warsch & Kiesling ?

Habituellement, j’ai plutôt tendance à rester neutre dans ce genre de situation – bien que je sois comme n’importe lequel/laquelle d’entre nous tenté de donner mon tiercé gagnant. Mais cette année, je suis un peu circonspect. Sur les 9 jeu nominés (3 par catégories), un tiers provient de Wolfgang Warsch et 2 autres sont signés Michael Kiesling…

Soit 2 auteurs qui trust 5 jeux sur 9…

Je ne peux m’empêcher de faire l’analogie avec la cérémonie des Oscars… C’est un peu comme si la liste des acteurs nominés pour le fameux « Best Actor in a Leading Role » (Meilleur acteur) ressemblait à quelque chose de ce genre:

Oscars

Surprenant, non ?… Je dis ça, je dis rien…

Edition 2018 – les candidats papables sont…

Pour le Kinderspiel des Jahres:

KinderSpiel

  • Emojito de Urtis Šulinskas (Huch! & friends)
  • Funkelschatz de Lena et Günter Burkhardt (Haba)
  • Panic Mansion de Asger Sams Granerud et Daniel Skjold Pedersen (Blue Orange)

Pour le Kennerspiel des Jahres:

KennerSpiel

  • Die Quacksalber von Quedlinburg de Wolfgang Warsch (Schmidt Spiele) 
  • Ganz schön clever de Wolfgang Warsch (Schmidt Spiele)
  • Heaven & Ale de Michael Kiesling et Andreas Schmidt (Eggertspiele)

Pour Le Spiel des Jahres:

SpielDesJahres

  • Azul de Michael Kiesling (Next Move/Plan B Games)
  • Luxor de Rüdiger Dorn (Queen Games)
  • The Mind de Wolfgang Warsch (Nürnberger-Spielkarten-Verlag)

Retrouvez tous les nominés ainsi que les autres titres recommandés sur le site officiel du Spiel des Jahres.

Ce contenu a été publié dans Brèves, Essen, Spiel, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.